Ma vie de bosseuse, ma vie de dingue !

Bonne semaine à tous ! Aujourd’hui je me confie.

Mon année de master est à présent terminée !! Fini les projets, les oraux, les dossiers à rendre… C’est un gros soulagement pour moi en cette fin d’année scolaire.

Pour que vous compreniez bien ma situation, il faut que je vous explique cette vie que je mène tout de même depuis maintenant début janvier.

Je fais mes études en master dans une école de communication à Toulouse depuis septembre 2016.  Le master se fait en alternance et si vous m’avez suivi vous savez que je suis en stage alterné à la Direction des Musiques Actuelles de la Mairie de Toulouse. Késako ? En gros je suis assistante communication pour l’équipement culturel (entre autre salle de concert) du Metronum et pour le festival Rio Loco, un festival des musiques du monde qui a lieu à la Prairie des Filtres chaque année à la mi-juin.

Pour des raisons financières, j’ai accepté de travailler en intérim au musée Aéroscopia en tant qu’agent de billetterie et de réservation certains week-ends. Il y a des semaines donc où je ne m’arrête pas et je ne trouve plus le temps pour moi. Malgré tout ça je m’épate encore à trouver le temps de bloguer (peut être parce que j’aime trop ça).

Quadruple casquette

Pour résumer, je suis donc assistante com’ du lundi au jeudi, étudiante le vendredi, agent de billetterie et de réservation le week-ends et blogueuse les soirs.

 

  • Et l’argent dans tout ça ?

Il est vrai que mon stage me rapporte 400€/mois et que mon loyer est à 600€ donc j’ai besoin d’un peu d’argent, juste pour vivre. Et c’est vraiment juste assez. Je ne fais jamais les magasins, ne dépense pas d’argent pour des restaus ou des soirées. Par contre, j’avoue je dépense pour les voyages. Dès que j’ai un peu d’argent qui reste sur mon compte je cherche un billet pas cher. Je ne peux pas économiser, je vis plutôt au jour le jour avec mon argent. Comme quoi les gens qui disent qu’ils n’ont pas d’argent pour voyager, je pense plutôt qu’il s’agit d’une mauvaise gestion de votre argent. Je me satisfait de peu dans la vie de tous les jours, j’essaye de faire des économies pour pouvoir toujours voyager et découvrir de nouvelles cultures. Alors oui, parfois quand je rentre de voyage je suis à sec, mais c’est le prix à payer pour profiter de mes passions. Chacun ses priorités.

  • L’aventure de mon mois de juin

A la base, c’est de ça dont je veux vous parler dans cet article même si je m’égare un peu… Mon mois de juin a été ÉPUISANT ! Sincèrement, je n’ai jamais vécu ça. J’ai enfin compris le sens du mot « overbooké » ! Quatre grands projets avec oraux à faire à l’école, en plus de mon rapport de stage de fin d’année et des heures de préparation au TOEIC. Rien que ça pour un étudiant, c’est déjà pas mal de préparation. Mais le plus gros, ce n’était même pas ça. Celui-ci s’appelle : RIO LOCO ! C’est la première fois que j’organisais un festival et depuis la mi-mai déjà on ne s’arrêtait plus au boulot. Sincèrement, je n’ai pas sorti la tête de l’eau jusqu’à fin juin. Cinq jours de festival avec une journée pour moi où j’avais deux oraux à passer en même temps que de travailler au festival. Je me suis arrangée pour passer ces deux oraux en 1h. Chose faite pour pouvoir retourner au festival ensuite. La semaine après le festival fût un peu plus calme, enfin j’étais moins anxieuse. La plupart de mes oraux étaient passés, j’avais trois jours pour taper mon rapport de stage. Challenge réussi avec un résultat satisfaisant.

Je tiens d’ailleurs à remercier les personnes de mon groupe de travail Amrin, Elise et Damien, vous m’avez beaucoup aidé, vous avez beaucoup donné de vous-même aussi pour qu’on mène à bien nos projets et je vous en remercie.

  • Côté santé ?

Et bien miraculeusement j’ai tenu ! J’ai pensé à prendre des compléments alimentaires pour mieux tenir pendant le mois ou à faire du yoga ou de la relaxation quelque chose comme ça (chose qui m’aurait pris déjà trop de temps) donc je n’ai rien fait de tout ça et je me suis laissée porter dans ce tourbillon de vie intense. Physiquement ça a été, malgré mon 1 repas ½ par jour, mon corps était résistant mais mentalement ça a été très dur. Je n’arrêtais pas de penser « TRAVAIL, TRAVAIL, TRAVAIL! ». Pas de moment de décompression c’était ça le plus dur. Le temps de rien faire pour soi, c’est pas facile. Ma récompense fût lors du festival quand j’assistais aux concerts et que je me disais « voilà c’est pour ça que j’ai fait tout ça » et à ce moment là je voulais être nul part ailleurs. Alors vous allez me dire travailler dans un festival c’est cool, mais vous n’imaginer pas la charge d’énergie que ça vous prend. Il faut savoir rester calme, les pieds sur terre, ne pas stresser, sinon on coule. Tout ça pour dire que le mois fût très dur mais je suis fière de m’en être sortie comme une chef sans me bourrer de cachets en tout genre.

  • Et maintenant ? Vacances ?

Et non malheureusement, je ne souffle jamais, même si mon rythme ralentit un peu car plus d’école. Pas de vacances pour moi cette année ! Je continue de bosser à la Direction des Musiques Actuelles en Juillet et j’enchaîne avec un job d’animatrice en centre aéré en Août ! J’ai certes eu une petite semaine de récup’ avec le festival où j’ai pu retourner quelques jours à Dijon voir ma famille et mes amis, mais c’était bien trop court. Sachant que je reprends l’école début septembre pour ma dernière année de master, je ne sais pas du tout quand seront mes prochaines vacances, sûrement à Noël… (et oui ça me déprime un peu). Mais bon, je relativise en disant que pendant qu’il y en a qui se dore la pilule au soleil (et qui vont prendre des méchants coups de soleil -mode rageuse) je suis en train de remplir mon compte en banque tout l’été pour pouvoir partir à mon tour une fois tous les touristes partis. Alors sourions, c’est l’été et plein de mojitos m’attendent après le boulot !

 



Alors oui ça peut paraître dingue cette vie que je mène. Comment j’arrive à continuer de bloguer avec un rythme pareil ? Et bien je ne sais pas le blog c’est ma passion, j’aime écrire et en fait c’est comme une petite pause qui casse mon rythme de dingue quand je vous écris. J’avais vraiment envie de partager un peu de moi, un peu de ma vie dans cet article. Non pas pour que vous me plaignez ou pour en faire des caisses devant vous mais simplement pour que vous en sachiez un peu plus de qui je suis et quelle vie je mène. Parce que comme vous l’avez vu je ne suis pas qu’une blogueuse derrière son écran qui sort un article de temps en temps. Je consacre ma vie au travail parce que j’aime ce que je fais (et parce que je dois être un peu maso aussi).

Après ces mots, je vous souhaite plein de belles choses dans votre vie, que vos projets réussissent et beaucoup d’amour (car il en faut)

 

xoxo

signature2

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s